Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

1/4 Finale Falcony : Le H éliminé !

C'est une grosse déception pour les nantais qui avaient pourtant très bien commencé. L'équipe parisienne de Pontault-Combault-Torcy a fait preuve de beaucoup de combativité et n'a jamais rien lâché. C'est justement qu'elle se qualifie pour le Final Four de Deauville début juin.

Une première période mal négociée

C'est sur un coude à coude de 5 minutes qu'a débuté la première période face à une équipe parisienne volontaire (4-4 à 5'15) Après plusieurs fautes, les parisiens perdent par deux fois le ballon, le H prend l'avantage de 2 buts (4-6). Au bout d'une dizaine de minutes, le jet de 7 mètres transformé par le H (6-9) oblige le coach parisien à poser son temps mort.

A la reprise, l'arrêt de Kylian FERRIER stoppe l'ailier droit parisien, mais dans le même temps, Mathis BUREL se fait exclure. Le H n'arrive pas former son attaque, en retour les parisiens organisent leur jeu pour finir sur un tir d'arrière droit (7-9). S'ensuit une période favorable aux violets et jaunes qui enchaînent buts sur buts. Magnifique but de Mathis BEAUCHEF 7-10. Après une mauvaise passe des parisiens, l'attaque croisée entre Mathis BUREL et Malo LIGNIERES termine dans le but adverse 7-11. Les parisiens ratent à nouveau leur attaque et le H en profite sur une longue passe d'arrière gauche à aile droite, avec Mathis BEAUCHEF à la conclusion 7-12. Mais le numéro 6 de Pontault-Combault conclut à l'aile avec une roucoulette 8-13. La relation au pivot nantais, Nathan SADURA, termine dans les filets adverses 8-13. Enzo BABILAERE, bien lancé, enclenche un beau tir d'arrière 8-14. Le portier nantais, Kylian Ferrier, fait un nouvel arrêt. Tir à la hanche de Malo Lignières arrêté par le gardien parisien raté, contre-attaque et but des Pontellois-Combalusiens 9-14. Mais le H continue sur sa lancée et creuse toujours l'écart (9-16) et oblige les coachs parisiens à poster un 2ème temps mort à la 19'

C'est à partir de la reprise que les choses ont pris un autre tournant. Les parisiens reprennent leur jeu en main avec une belle action qui termine sur l'aile gauche 10-16. C'est alors que les nantais enchainent les erreurs : passage en force, exclusion de Malo Lignières sur une cravate et tir d'aile à côté. Malgré une action individuelle payante de Mathis BEAUCHEF à l'aile droite 10-17, les parisiens comprennent que tout est possible et l'arrière-droit parisien ose même un chabala 11-17. Nadège FROMENTIN pose un temps mort à la 20'

 

A la reprise, les affaires nantaises ne reprennent pas et les parisiens entament une remontada. Le H se fait grapiller un ballon par le 3 parisien 12-17. Poteau de Mathis BEAUCHEF, contre-attaque but de Pontault 13-17. Les nantais entament un temps faible et les parisiens se rebiffent et remontent à 14-17. Malgré deux buts d'affilé pour le H 14-19, Pontault ne lâche rien. 16-19 à 2 minutes de la fin.
Malo Lignières offre une bouffée d'air avec un penalty transformé 16-20. Les parisiens offrent une très belle action finale, avec un tir d'aile gauche sur arrière droit en kung fu. Score à la mi-temps 17-20.

2ème période : le mental a flanché

 

Au retour des vestiaires, le H trouve le poteau en attaque, ce qui n'est pas le cas des parisiens qui remontent à 2 points du H. 18-20. Une belle action collective qui termine sur l'aile en la personne de Mathis BEAUCHEF permet au H de garder de la distance 18-21. Mais les parisiens sont bien déterminés et leur action termine sur l'aile droite 19-21. Un nouveau tir d'aile stoppé par le portier parisien, permet à Pontault de retrouver l'attaque et de conclure. Ils ne sont plus qu'à un but des nantais. 20-21. Mathis BEAUCHEF transforme également à l'aile 20-22, au même titre que Pontault 21-22. Une défense en zone offre un jet de 7 mètres que Malo Lignières met au fond des filets 21-23. Mais le jeu rapide des parisien fait à nouveau mouche à l'aile gauche 22-23. Malgré deux tirs ratés de suite des parisiens, le H est à la peine en défense. Heureusement, une faute sur Nathan SADURA provoque l'exclusion du numéro 9 parisien et offre un penalty aux nantais, transformé par Malo LIGNIERES 22-24

Le n°6 parisien, arrière droit, fait le job en attaque 23-24. Le H fait une mauvaise passe, mais heureusement l'attaque parisienne avorte. Le H repasse en attaque, défense en zone des parisiens et jet de 7 mètres au fond des buts pour les nantais 23-25. Les nantais sont lents sur les retours défensifs et les parisiens transforment aussitôt derrière 24-25. En raison d'un mauvais bloc du pivot, les parisiens contre-attaquent et vont au shoot, heureusement Kylian FERRIER l'arrêt. Mais derrière, les nantais passent en force et la balle revient aux parisiens. Heureusement, les nantais grappillent le ballon et contre-attaquent, Mathis BUREL plante le ballon au fond du but 24-26. Mais les nantais n'arrive toujours pas à contrôler l'attaque parisienne 25-26. Action à l'aile de Mathis BEAUCHEF 25-27. Une très belle action parisienne provoque l'exclusion du pivot nantais, Nathan SADURA. Pontault-Combault-Torcy transforme le jet de 7 mètres sur chabala 26-27. 

C'est alors un des tournants du match qui indique aux parisiens que c'est vraiment possible, suite à une nouvelle attaque nantaise avortée. Les parisiens organisent leur action pour finir sur le pivot, c'est l'égalité 27-27.
Même si les nantais ne craquent pas encore, but de Mathis BEAUCHEF, les erreurs défensives sont trop fréquentes pour espérer décourager les parisiens. Une défense en zone nantaise provoque un jet de 7 mètres, à nouveau égalité 28-28. Les coaches parisiens posent un temps mort. C'est alors que les nantais commence à douter en attaque avec un tir raté d'Enoal MOREAU. A suivre, les parisiens passent pour la première fois en tête à la 46ème minute (28-29) et, pour enfoncer le clou, le tir du pivot nantais est stoppé par le gardien parisien. Les adversaires contre-attaquent et mettent le ballon au fond des filets pour creuser un peu plus le moral des nantais (30-28). Mais ils s'accrochent tant bien que mal avec un tir d'aile droite et une gratte qui finit en contre-attaque grâce à Mathis BEAUCHEF. Les nantais reviennent à égalité 30-30 à  47'49. Ouf !
Mais les parisiens veulent la victoire sans nul doute. La relation pivot termine au fond des filets 31-30 pour paris à 48'38.

Pourtant les parisiens semblent montrer des signes de fébrilité, peut-être suite au match intensif de la veille. Un mauvais bloc parisien permet au H de prendre la main, mais le tir à la hanche de Malo LIGNIERES est lu par le gardien parisien qui le stoppe. Une nouvelle erreur parisienne, un marché, permet au H de revenir à égalité en finissant sur l'aile avec Mathis BEAUCHEF dont la main ne tremble pas 31-31. FaCe à ces erreurs, les coaches de Pontault-Combault-Torcy pose un temps mort à 51'47. 


De retour sur le parquet, malgré que Kylian FERRIER verrouille sa cage, le H continue de faire des erreurs en attaque au lieu de profiter du léger creux parisien. C'est une passe dans les pieds de Kilian GEORGES par Malo LIGNIERES qui redonne la balle aux parisiens qui transforment 32-31. Un nouveau passage en force nantais, permet une contre-attaque parisienne 33-31. Mais le superbe tir d'arrière de Kilian GEORGES à 55'49 et un arêt du gardien nantais Kylian FERRIER donne une bouffée d'air aux nantais 33-32. Mais encore une fois les nantais sont fébriles sur l'attaque et le tir à la hanche de Kilian GEORGES est arrêté par le portier parisien Yanis CHEURF. Heureusement, un marché parisien permet au H de reprendre l'attaque, et à nouveau une mauvaise passe de Kilian GEORGES leur fait perdre la balle. Les parisiens en profitent pour lancer un passage de l'ailier  droit dans le dos de la défense nantaise qui termine dans les buts 34-32. A suivre, Mathis BEAUCHEF ne se laisse pas abattre et prend ses responsabilités avec très beau tir d'arrière 34-33;
Les parisiens sont en attaque mais ratent le coche, les nantais ont donc la possibilité d'égaliser à l'aile avec Enzo BABILAERE. Malheureusement, le portier parisien Yanis CHEURF fait un arrêt décisif à 13 secondes de la fin. Les parisiens sont en final four.

Visionnez les derniers instants du match :

Pièce jointe

This browser does not support PDFs. Please download the PDF to view it: Download PDF.

En savoir plus sur l'auteur

BOITIERE Marie-Laure

Référents d'équipe (Référent d'équipe)Administrateurs (Vice-présidente)Bureau directeur (Vice-présidente)Responsables de salle (Responsable sportif, Responsable de salle)Commission mécénat (Vice-présidente)Staff (LOISIRS)